On entend souvent quelqu’un qui se lamente en expliquant qu’il crache souvent au courant de la journée des crachats blancs voir mousseux et surtout très collants…De ce fait, il se racle très souvent la gorge… Toujours la sensation d’avoir un truc au fond de la gorge et souhaiterait impérativement comprendre.

Les docteurs à domicile de SOS médecin casablanca vous en expliquent les divers aspects et vous en résume les données les plus pertinentes.

DÉFINITION

Expectoration est le terme médical utilisé pour dire crachats. Ils sont émis au cours d’efforts de toux. Celle-ci par conséquent est grasse puisqu’elle est productive de crachats

Les docteurs donnent ordinairement ce nom à toutes les matières évacuées par la bouche, en conséquence des mouvements et des secousses de l’expectoration..

POINTS IMPORTANTS

Tous les sucs qui aboutissent à l’intérieur de la bouche par différents couloirs, sont donc la matière des crachats, excepté la salive proprement dite, dont le flux ou l’écoulement contre nature s’appelle salivation. On ne désigne à proprement parler par le mot de crachat, que les matières qui sortent de la trachée – artère, de la gorge, des narines & des amygdales. Il ne se présente aucune considération physiologique particulière sur la sécrétion & la nature des crachats.  Nous allons donc les considérer comme un phénomène de l’histoire des maladies, & déterminer d’après les bons observateurs, les caractères distinctifs des différentes espèces de crachats sur lesquels le docteur peut fonder son diagnostic & son pronostic.

Les crachats ou expectorations sont des amas de sécrétion provenant des bronches ou de la trachée et émis au cours d’effort de toux.

Les crachats revêtent plusieurs aspects :

Blancs ou translucides : ils sont dits muqueux et correspondent à une simple réaction inflammatoire de la paroi des voies respiratoires.

Jaunes ou verdâtres : on dit qu’ils sont purulents. Ils témoignent toujours d’une infection par une bactérie.

Blancs avec des stries jaunâtres (muco-purulents) : ils correspondent au début d’une surinfection par une bactérie, survenue à la suite d’un épisode inflammatoire quelconqu, mais c’est aussi le témoin de la bataille qui se joue localement avant d’être une surinfection avérée.

Blancs avec des stries rouges : ce sont des crachats hémoptoïques donc dus à la présence de sang.

Rouges : ils deviennent franchement hémorragiques. Cela signifie que la muqueuse des voies respiratoires est en train de saigner. On parle dans ce cas d’hémoptysie. C’est une urgence à priori.

Noirs : c’est peu fréquent et cela témoigne le plus souvent d’un infractus pulmonaire. Les crachats ont en plus une caractéristique, celle de sentir légèrement l’ail.

Blancs, mousseux, avec des reflets roses saumonés. Ils correspondent à une souffrance pulmonaire, d’origine cardiaque le plus souvent : l’oédème du poumon. Les bronches sont moins en cause que les alvéoles pulmonaires.

RAISONNEMENT DU MÉDECIN

Devant une infection pulmonaire ou une sinusite , le médecin à domicile de SOS médecin casablanca mettra la personne sous antibiotiques avec éventuellement des fluidifiants bronchiques si l’élimination est difficile, suivi ou non de radio des poumons ou des sinus.

Lorsque qu’une simple trachéite ou une bronchite est en cause, le traitement à domicile suffira. Le traitement repose sur les antibiotiques souvent et les anti-inflammatoires. Parfois les bronchites chroniques anciennes peuvent provoquer des défaillances cardiaques graves qui nécessiteront un traitement rapide à l’hôpital. C’est le médecin qui juge de la nécessité en fonction de critères d’auscultation et de l’examen clinique.

Devant un infarctus pulmonaire ou un œdème aigu du poumon ou toute cause d’hémoptysie : transport immédiat par  Ambulance Casablanca vers un service spécialisé.

 

 

docteur image

 

VOTRE ATTITUDE

Devant des crachats blancs : des sirops mucolytiques vendus en pharmacie permettent de les éliminer, mais une bronchite qui se draine est déjà en bonne voie spontanément. Si cela ne cède pas en 1 semaine ou s’aggrave, consulter le médecin.

Devant des crachats muco-purulents (blancs et jaunes), purulents (jaunes) ou hémoptoïques (striés de sang ou franchement sanglants), il faut consulter le docteur sans tarder car cela signe une maladie infectieuse vraisemblable de l’arbre respiratoire. Vous ne pouvez alors prendre aucun antitussif, par contre les mucolytiques et les fumigations sont un très bon moyen d’attente de la consultation.

Devant des crachats hémorragiques ou mousseux avec sueurs et gène respiratoire, il faut appeler le Samu ou les pompiers car il peut s’agir d’une embolie pulmonaire , ou d’un œdème aigu du poumon . La seule chose que vous ayez à faire est de rester assis.

En général, les médecins à domicile de de SOS médecin casablanca estiment que c’est une fausse indication que celle d’arrêter les crachats; mais cette proposition n’est problématique que pour le cas particulier du crachement de sang.

One thought to “DOCTEUR JE CRACHE A TOUT VENT”

  • JosefBee

    Hello blogger it was hard to find this post in google. You
    need hi quality backlinks to rank higher in the top 10.
    I know how to rank your page, search on youtube: SEO optimization bulletproof strategy

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *