Tout le monde connaît une personne atteinte du diabète ou un membre de sa famille qui en souffre. Comme pour toute affection courante, beaucoup d’idées – justes ou fausses – circulent sur le diabète.

Les médecins à domicile de SOS médecin casablanca se font un devoir de scruter ces idées reçues sur le diabète et de contrer la rumeur populaire et les préjugés souvent non fondés qui circulent au sein de la communauté marocaine et même au-delà.

C’EST QUOI LE DIABETE ?

Dans le milieu médical le diabète est perçu comme une maladie chronique, silencieuse et indolore, qui se caractérise par un taux de sucre (glucose) trop élevé dans le sang (= hyperglycémie).

Cette accumulation dans le sang est due à un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation.

Cette maladie silencieuse et indolore est détectée le plus souvent lorsque les complications à long terme se manifestent. Ces complications peuvent être brutales dans le cas de diabète de type 1 (pas de sécrétion d’insuline), allant jusqu’au coma diabétique.

En revanche, il existe des signes (= complications aiguës) auxquels il faut porter une attention particulière, premiers signes d’alarme.

Le diabète est également associé à des complications à plus long terme. Ces complications chroniques, causées par une atteinte des vaisseaux sanguins, apparaissent après plusieurs années de diabète non ou mal équilibré, dont SOS médecin casablanca vous en résume l’essentiel :

-Atteinte des nerfs, le plus fréquemment au niveau des membres inférieurs = perte de la sensibilité (chaud, froid, douleur) ; lésions : mal perforant plantaire.

-Affection rénale

-Risque 9 fois plus élevé pour un diabétique.

-1ère cause de dialyse dans le monde.

-Affection oculaire grave due à un endommagement de la structure de la rétine.

-1ère cause de cécité dans le monde.

-L’AVC se produit lorsqu’une partie du cerveau est brusquement privée de sang

-Risque d’AVC 1.6 fois plus élevé pour un diabétique.

-Infarctus du myocarde (crise cardiaque)

-Destruction d’une partie du muscle cardiaque, due à une diminution de l’apport en oxygène.

 

Descriptif des deux types de diabète alors que l’OMS publie son 1er rapport sur cette maladie chronique qui touche 422 millions de personnes.

 

LE DIABETE EN CHIFFRES

-On compte plus de 100 millions de diabétiques à travers le monde.

-2,8 % de la population adulte en est atteinte.

-Les pays asiatiques ont un faible taux de diabétiques.

-A l’inverse, le continent américain est l’un des plus touchés, avec un taux avoisinant les 20% de personnes atteintes de diabète.

TYPES DE DIABETES

DIABÈTE DE TYPE 1

Il se caractérise par une destruction auto-immune de plus de 90% des cellules béta, productrices de l’insuline*, provoquant une carence insulinique totale ou partielle, à l’origine de symptômes cliniques (soif intense, amaigrissement, fatigue et augmentation du volume urinaire).

Le diabète de type 1 touche environ 6% de la population diabétique et principalement une population relativement jeune.
D’après les estimations de la Fédération Internationale du Diabète, à l’échelle mondiale, 70 000 enfants de moins de 15 ans développent un diabète de type 1 chaque année. L’âge de déclenchement de la maladie est parallèlement en train de se décaler vers une population encore plus jeune, notamment vers les enfants âgés de moins de 5 ans.

DIABÈTE DE TYPE 2

Il est la conséquence d’une perte de fonctionnalité des îlots pancréatiques chez des sujets dont l’organisme est peu à peu devenu résistant à l’insuline. Cette perte de fonctionnalité est la conséquence de l’interaction de facteurs génétiques, volontiers héréditaires et de facteurs environnementaux liés au mode de vie.
Contrairement au diabète de type 1, le diabète de type 2 est le plus souvent asymptomatique. De ce fait, la maladie peut être diagnostiquée plusieurs années après son apparition, une fois les complications déjà présentes deviennent manifestes.

Connu également comme diabète non insulino-dépendant ou diabète de la maturité, le diabète de type 2 touche environ 90% de la population diabétique totale. Il apparaît à un âge plus avancé, même s’il progresse aujourd’hui vers une population de plus en plus jeune, en raison notamment d’un mauvais équilibre alimentaire et du manque d’activité physique dès l’enfance, favorisant l’expression des gènes du diabète.
Le diabète de type 2 constitue une véritable pandémie à l’échelle mondiale, liée à la fois à la transformation des modes de vie et à l’allongement de l’espérance de vie.

DIABÈTE GESTATIONNEL

Le diabète gestationnel est un diabète qui survient chez une femme prédisposée, du fait des modifications métaboliques provoquées par la grossesse.

Il s’agit d’un trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse, quel que soit le traitement nécessaire et quelle que soit son évolution après l’accouchement.

Comme pour le diabète de type 2, il est sans symptômes apparents, d’où la nécessité de le dépister chez toutes femmes enceintes, par une épreuve d’hyperglycémie provoquée.

Le diabète gestationnel concerne 1 femme enceinte sur 10.
Le risque augmente notamment avec l’âge de la mère, en cas d’obésité ou d’histoire familiale de diabète de type 2.
Ce diabète a toutes les chances de disparaître à l’accouchement, mais risque fortement de réapparaître. En effet, la présence d’un diabète gestationnel signe l’existence de gènes de prédisposition. Ainsi, près de 50% des femmes qui font un diabète gestationnel seront diabétiques 25 ans plus tard.

Les médecins à domicile de SOS médecin casablanca sont à votre entière disposition pour tout autre détail relatif au diabète et de répondre à toutes vos interrogations concernant le type de traitement adapté au type de diabète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »