SOS médecin casablanca vous conseille de ne pas paniquer quand votre enfant est tombé sur la tête et qui a causé une blessure et nos médecins à domicile vous livrent quelques conseils à respecter scrupuleusement.

Votre enfant a chuté sur la tête. Il est pâle mais il a pleuré immédiatement après la chute. Il a vomi une fois et il semble fatigué. Après quelques minutes, il retrouve son état normal.

QUE FAIRE ?

Il s’agit d’un traumatisme crânien sans gravité.

  • Appliquez immédiatement du froid sur la bosse ou sur la zone du choc car cela calme la douleur et diminue le gonflement.

Utilisez une poche thermique (cold pack) maintenu au congélateur ou des glaçons dans un petit sachet. Ne mettez jamais la glace en contact direct avec la peau à cause du risque de gelures. Protégez la peau avec un linge ou une serviette.

  • Surveillez votre enfant pendant 24 heures.
  • Consultez immédiatement votre pédiatre ou un centre d’urgence si votre enfant présente un dessignes de gravité suivants :

S’il
– a perdu connaissance après le choc, même un bref instant
– a vomi à plusieurs reprises après le choc
– a des secousses des bras ou des jambes (convulsions)
– a une démarche maladroite et sans équilibre
– a des maux de tête forts et persistants
– est désorienté
– ne se souvient pas de la chute
– ne semble pas aussi vif que d’habitude ou n’a pas un comportement normal
– est irritable, il pleure sans cesse sans pouvoir être consolé
– est endormi et difficile à réveiller

Votre enfant doit rester dans un état normal : sourire, manger, jouer et réagir à vos questions ; sinon consultez sans attendre.

Si votre enfant a mal à la tête, donnez-lui du paracétamol.

Gardez votre enfant au repos pendant 24 à 48 heures sans l’exposer au soleil. Il peut lire, dessiner, faire des jeux et regarder de manière raisonnable la télévision. Il doit éviter les sports violents et les jeux électroniques.

Si des signes de gravité apparaissent ou se péjorent, votre pédiatre aura parfois besoin de réaliser un scanner cérébral pour évaluer s’il existe des lésions au cerveau. Une simple radiographie du crâne est rarement utile.

COMMENT PRÉVENIR ?

  • Attention, les chutes de la table à langer sont fréquentes.
  • Surveillez et attachez votre enfant dans une chaise haute.
  • Placez un portillon devant les escaliers.
  • Attachez votre enfant dans une poussette.
  • Sécurisez l’ouverture des fenêtres, ne laissez pas de chaise devant les fenêtres ni de fenêtre ouverte.
  • Protégez la tête de votre enfant par un casque à vélo.

QUAND FAUT-IL CONSULTER VOTRE PÉDIATRE OU UN CENTRE D’URGENCE PÉDIATRIQUE ?

Immédiatement votre pédiatre ou un centre d’urgence si :

  • votre enfant présente un ou plusieurs des signes de gravité listés plus haut.

Votre enfant est tombé. La douleur l’empêche de marcher ; il a très mal et refuse que l’on bouge sa jambe. Il s’agit peut-être d’une fracture.

QUE FAIRE ?

Immobilisez le bras ou la jambe le mieux possible. C’est le moyen le plus efficace de lutter contre la douleur :

  • Trouvez un livre ou une planche en bois pour déposer avec précaution le membre blessé.
  • Vous pouvez recouvrir le bras de papier journal. Ensuite, attachez-le avec un ruban adhésif de tapissier au support sur lequel le bras repose.
  • Ne mettez pas de ruban adhésif directement sur la peau, il serait trop douloureux de le décoller par la suite.

Contre la douleur : vous pouvez administrer du paracématol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Attention : Ne donnez rien à boire, ni à manger à votre enfant, car il aura peut-être besoin d’être anesthésié pour réaligner la fracture.

Transportez votre enfant dans un centre d’urgences pédiatriques.

SI ON A CONFECTIONNÉ UN PLÂTRE À VOTRE ENFANT

Il doit se sentir à l’aise dans son plâtre. Le plâtre ne doit pas comprimer trop fortement le membre fracturé et provoquer ainsi des problèmes de circulation sanguine.

  • Dans les premiers jours : gardez la jambe ou le bras surélevé pour diminuer le gonflement. Vous pouvez ajouter des coussins lorsqu’il se repose.
  • Si votre enfant a mal, continuez de lui administrer du paracétamol ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Voici quelques conseils à donner à votre enfant :

  • Ne gratte pas l’intérieur de ton plâtre avec une aiguille ou un stylo et ne met aucun objet dans ton plâtre.
  • Garde ton bras dans une bretelle et ne le laisse pas pendre le long du corps.
  • Ne mets pas ton plâtre au soleil.
  • Ne mouille pas ton plâtre.
  • Bouge le plus possible tes doigts ou tes orteils.

QUAND CONSULTER VOTRE PÉDIATRE OU UN CENTRE D’URGENCE PÉDIATRIQUE ?

Immédiatement si votre enfant :

  • continue à avoir mal malgré la surélévation de la jambe ou du bras plâtré et les médicaments antidouleur
  • sent ses doigts ou ses orteils engourdis ou ressent des fourmillements
  • a les doigts ou les orteils de couleur bleue ou blanche
  • n’arrive plus à bouger les doigts ou les orteils
  • a le sentiment d’un point d’appui localisé dans le plâtre
  • a coincé un petit objet dans le plâtre.

Si le plâtre :

  • blesse ou irrite la peau
  • est cassé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »