La santé respiratoire est un enjeu majeur de santé publique au Maroc, les maladies respiratoires représentant une part considérable des causes de décès. En particulier les cancers des voies respiratoires représentent la cause représentative de décès par cancers et cette cause, si elle s’est stabilisée chez les hommes, est en expansion préoccupante chez les femmes. La mortalité par Broncho-Pneumopathies Chroniques Obstructives (BPCO) est évaluée à prés d’un millier de décès par an avec plus de 2 millions de patients atteints. La tuberculose, après une régression régulière est loin d’avoir disparu, car elle continue à proliférer dans des régions reculées du Royaume, notamment dans les déserts médicaux.

SOS médecins casablanca, de par son engagement  dans les  soins de santé d’urgence à Casablanca, soutient et encourage la réflexion soutenue et l’émergence des pôles d’excellence scientifique et des pôles de prestations médicales optimales ainsi que la sensibilisation et la prévention des maladies respiratoires.

Les médecins à domicile de SOS médecins casablanca vous donnent un aperçu succinct sur les complications respiratoires et vous suggèrent des moyens de défense.

Synonyme de condition de vie, la respiration se fait en 2 temps :

-l’inspiration : l’oxygène entre dans les poumons.

-l’expiration : les poumons rejettent le gaz carbonique.

Présentation de l’appareil respiratoire

L’air entre par le nez ou par la bouche.

Il traverse ensuite le pharynx (haut de la gorge) puis le larynx (pomme d’adam) et atteint l’épiglotte, une petite valve, qui empêche l’air, la nourriture et les boissons de passer dans la mauvaise voie.

Il passe alors dans la trachée qui est divisée en bronches puis en bronchioles.

Au bout des bronchioles, on trouve de miniscules sacs pulmonaires : les alvéoles. L’oxygène entre dans le sang par les alvéoles.

Dans le sang, les globules rouges transportent l’oxygène pour les libérer dans le corps. Une fois l’oxygène libéré, les globules rouges capturent un gaz, le gaz carbonique, que le corps rejette pendant l’expiration.

Comment mesurer le souffle ?

La première mesure du souffle est celle que le patient peut faire en constatant pour quel niveau d’activité apparaît la gêne: marche à plat, au troisième étage d’un escalier, en courant.

Les appareils qui permettent de mesurer le souffle avec précision se trouvent soit chez les pneumologues, soit chez SOS médecins casablanca ou soit dans les consultations hospitalières. Ils permettent de mesurer les volumes que les poumons peuvent déplacer, la force des muscles respiratoires, la capacité d’échange des alvéoles, la gêne au passage dans les bronches.

Il est aussi possible de savoir si les poumons comportent des parties qui ne servent pas normalement aux échanges.

On peut mesurer la quantité d’oxygène ou de gaz carbonique dans le sang.

On peut aussi apprécier plus simplement le souffle (avec moins de précision) avec le débit-mètre de pointe ou peak-flow ; c’est un petit appareil peu coûteux que chaque personne peut avoir sur soi et qui permet de surveiller l’évolution de son souffle facilement. Il est très utile surtout quand il peut y avoir des variations rapides et éventuellement dangereuses (asthme sévère par exemple).

Parmi les examens disponibles pour étudier les causes de l’essoufflement, il faut faire une place à part à l’épreuve d’effort. Elle nécessite une installation compliquée mais permet néanmoins d’étudier avec précision comment l’organisme s’adapte à l’exercice du point de vue cardiaque, respiratoire et musculaire.

 

Les moyens de défense

La première défense se trouve dans les cavités nasales où l’air est filtré, humidifié et réchauffé.

Ensuite intervient un système très efficace : le tapis muco-ciliaire. Les cellules qui recouvrent les voies respiratoires produisent un mucus qui les recouvre d’une fine couche ; ce mucus est remonté vers le nez et la bouche par des cils microscopiques qui battent en permanence et assurent un nettoyage très efficace.

Enfin, on trouve avec les cellules qui recouvrent les muqueuses et les alvéoles des cellules chargées de la défense contre les microbes et les virus soit en fabriquant des anticorps soit en les détruisant.

Bien sûr, la qualité du système immunitaire est une barrière importante des moyens de défense de l’organisme en général et de l’appareil respiratoire.

 

6 thoughts to “On respire pour vivre

  • small business it support

    Awesome post.

    Répondre
  • health & wellness articles

    I visit daily some blogs and websites to read posts, but this web site gives quality based articles.

    Répondre
  • health & wellness articles

    I’d like to find out more? I’d want to find out some additional information.

    Répondre
  • college tips

    It’s awesome for me to have a web page, which is helpful in support of my know-how. thanks admin

    Répondre
  • online higher education

    Very quickly this site will be famous amid all blogging visitors, due to it’s good articles or reviews

    Répondre
  • education online

    Have you ever considered publishing an e-book or guest authoring on other websites? I have a blog based on the same subjects you discuss and would love to have you share some stories/information. I know my viewers would appreciate your work. If you are even remotely interested, feel free to shoot me an e mail.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
WhatsApp chat